Etonnant? "Chez nous, il y a beaucoup moins de rivalités Standard-Anderlecht"

Etonnant?
18 Juin 2017 12:05
© PhotoNews

La rivalité entre le Standard et Anderlecht est arrivé à son apogée en 2009, lors de l'affaire Witsel-Wasilewski. A cette époque, les deux clubs se disputaient la première place du championnat. Depuis, la baisse de régime du Standard a quelque peu réduit la rivalité Mauves-Rouches.

Chez les Dames, la rivalité entre les deux clubs est bien moindre. Du coup, le passage de joueuses d'un club à l'autre est bien commenté que chez leurs homologues masculins. Par exemple, il y a 3 semaines la capitaine des Red Flames annonçait par exemple son départ de Sclessin en direction du Parc Astrid, sans que cela ne fasse véritablement jaser.

Cette semaine, le transfert de 4 joueuses du sporting d'Anderlecht vers le Standard (Lola Wajnblum, Anaëlle Wiard, Justine Blave et Noémie Gelders) a également été acté. Noémie Gelders s'est exprimée sur la rivalité entre les deux clubs, pour la RTBF. "Il y a beaucoup moins de rivalités que chez les hommes. Si on change de club, c’est surtout pour les études ou pour avoir un autre défi. C’est aussi le choix des filles et pas forcément celui du Standard, qui pousse pour avoir des joueuses d’Anderlecht. Ce sont les deux gros clubs de Belgique avec Gand qui arrive derrière."

Tu n'as pas encore de compte sur Unibet.be? Gagne de l'argent grâce à ta connaissance du football. Clique ici et, grâce à FN, tu recevras un bonus de 60 EUR dès ton premier versement!!


Het laatste Standard-nieuws in je mailbox?

Plus de photos

Plus d'infos sur: